Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

mardi 17 octobre 2017

Ungrandmarche.fr, le nouveau marketplace made in France

Pierre et Philippe sont deux entrepreneurs du web, qui ont passé leur vie antérieure en agence web et en service informatique. Quand en juillet dernier, A little market annonce brutalement la fermeture de sa plateforme, ils constatent le désarroi de nombreuses créatrices dans leur entourage et après un rapide sondage via Facebook, un millier de personnes intéressées leur laissent leur email en 24 heures seulement. Ils réalisent alors qu’une place est à prendre mais surtout qu’il existe un réel besoin émanant de la part de ces françaises qui ne souhaitent pas rejoindre la plateforme américaine Etsy, ayant légitimement peur d’être noyées dans la masse des vendeurs internationaux.

Ils annulent leurs vacances en accord avec leurs familles et montent une équipe de 9 personnes aux compétences variées notamment dans le domaine du web, du référencement et de la communication. Ils enchaînent trois mois de travail non-stop pour lancer le 2 octobre dernier la plateforme ungrandmarche.fr !



Des compétences requises, des semaines à bûcher sur ce nouveau projet « non prévu », et surtout le soutien sans faille de la communauté des créatrices ont permis la naissance de ce nouveau marketplace du fait-main français. Ils permettent les inscriptions sur leur site dès le 17 juillet pour « réserver » une boutique, début août l’enregistrement des articles en ligne est ouvert : plus de 100 000 créations sont alors mises en vente. Au fur et à mesure des remontées des utilisateurs membres, ils font évoluer la plateforme en associant les demandes de la communauté avec laquelle ils travaillent main dans la main et c’est désormais un peu plus de 6000 boutiques et 900 000 articles qui sont aujourd’hui présents sur la plateforme. En deux semaines d’existence, ungrandmarche.fr enregistre un millier de ventes. Les chiffres sont prometteurs et l’équipe n’entend pas s’arrêter là : des améliorations sont prévues pour les mois à venir afin de doter le site de nouvelles fonctionnalités. La plateforme a fait le choix de se rémunérer sur les ventes des créateurs, il n’y a donc pas d’abonnement ni de frais prélevés à chaque mise en ligne. Il n’y a pas non plus de commission prise sur les frais de port.

Quelles différences avec ALM, nous demanderez-vous ? Nous leur avons demandé la même chose :
-       Un nouveau départ à neuf avec des produits et des vendeurs qui ne sont plus obsolètes et qui n’encombrent plus l’espace de vente, une sorte d’écrémage naturel en somme
-       Une force de communication importante à travers leur équipe marketing et les relations presse dont il bénéficie
-       Une disponibilité en temps réel : une réponse rapide permise avec le chat en ligne, ce qui nous permet aussi de collecter des retours rapides pour mettre à jour et faire évaluer la plateforme

Si les particuliers y sont acceptés, le système d'encaissement des ventes déclare à l'Etat tous les gains enregistrés par ces personnes, charge à elles de les déclarer comme il se doit.



En attendant ces évolutions à venir, la plateforme est totalement opérationnelle, elle est sécurisée, intuitive, simple et bien pensée pour les vendeurs comme les acheteurs. Cet outil va vraisemblablement favoriser les ventes et dont le référencement est travaillé en permanence.



mardi 10 octobre 2017

Retrouvez-nous au salon Créations&Savoir-Faire 2017

Nous serons toutes les deux présentes sur le stand de notre éditeur Eyrolles Loisirs Créatifs au salon Créations et savoir-faire le samedi 18 novembre prochain pour une séance de dédicaces/conseils autour de nos livres : 


Nous espérons avoir cette année encore la chance de rencontrer plein d
e supers Entrepreneuses Créatives en activité ou en devenir !

lundi 2 octobre 2017

Prochaine session de formation en ligne : Organiser des ateliers créatifs



Comme de nombreuses entrepreneuses créatives, vous animez ou envisagez d'animer des ateliers créatifs pour transmettre votre savoir-faire, votre passion et créer du lien dans votre environnement local.
Vous maîtrisez à merveille vos techniques créatives (couture, tricot, création de bijoux, peinture, mosaïque, art floral, photographie...) mais manquez d'organisation, de compétences commerciales pour faire connaître votre offre ou encore vous redoutez de ne pas réussir à transmettre efficacement votre savoir

Cet atelier est fait pour vous!


organiser-atelier-creatifs

DATES DE LA PROCHAINE SESSION DE FORMATION EN LIGNE :
les lundis 15 - 22 - 29 janvier 2018

La formation se déroulera sur 3 semaines pendant lesquelles vous aurez accès :
- aux cours en ligne
- aux exercices proposés
- au groupe privé Facebook
- à nos réponses et commentaires

En attendant la mise en vente des places, 
nous vous recommandons de vous inscrire sur notre 




Notre programme en 3 parties vous propose en effet d'apprendre à mettre sur pied de manière structurée votre programme d'atelier, puis à le commercialiser et enfin à l'animer avec succès le jour J.

Programme détaillé:
Module 1: L'ORGANISATION, avant, pendant et après l'atelier
  • nombre de participants, niveau du cours, calendrier des ateliers
  • localisation, équipement, matériel et fournitures
  • déroulement, gestion du temps
  • support de formation, gérer l’après-atelier
  • formalisation d'une fiche atelier
Module 2: PROMOUVOIR & COMMERCIALISER vos ateliers
  • commercialisation : référencement sur plateforme de vente
  • pricing, vente aditionnelle : kits, tutos
  • communication, partenariats
  • feed-back, bouche à oreille, parrainage
  • rédaction d'une fiche produit efficace
Module 3: DEVENIR FORMATEUR OCCASIONNEL
  • profil et psychologie de l’apprenant
  • méthodes pédagogiques : icebreaker - reformulation - vérification - encouragement
  • annonce du programme et de l’objectif - la façon d’y parvenir
  • détection des faiblesses et décrochages - gestion de l’attention
  • groupe de niveaux - si groupe hétérogène : gestion des différents niveaux de progression - utilisation d’un vocabulaire adapté selon le niveau des stagiaires
  • erreurs à éviter
Au cours de cette formation, vous bénéficiez de l'expérience de Sandrine, qui a animé pendant plusieurs années des ateliers couture et broderie, ponctuels et réguliers, et intervient dans plusieurs écoles, ainsi que des compétences de formatrice de Sophie, qui enseigne en centre de formation pour adultes et étudiants depuis 8 ans et propose régulièrement des ateliers DIY.

Cette formation en ligne sera l'occasion de rencontrer d'autres entrepreneuses créatives ayant le projet d'organiser des ateliers créatifs ou de devenir animatrice d'ateliers créatifs. La dynamique de groupe qui se produit chaque fois dans nos sessions de formation permet une émulation positive et un vrai boost d'énergie pour la concrétisation de votre projet !

N'hésitez pas à découvrir les retours et témoignages des stagiaires qui ont suivi cette formation.

lundi 11 septembre 2017

Pitimana : la plateforme française de vente pour créateurs

Depuis quelques jours, la plateforme A little market a fermé ses portes, obligeant des milliers de créateurs à "déménager". Si des alternatives existent, le choix pour les entrepreneuses touchées n'est pas toujours facile. Certaines y verront l'opportunité d'enfin lancer leur propre site web, d'autres préféreront continuer à fonctionner via une plateforme de vente en ligne. A ce sujet, nous avons souhaité vous (re)parler d'une plateforme franco-française : Pitimana créée par Anne en 2013. Elle répond pour vous à nos questions.



1. Peux tu me redonner l’histoire de Pitimana (sa genèse, étapes clés,….) ?

Pitimana est né d'une énorme envie d'entreprendre, les idées les plus folles me sont passées par la tête, puis c'est devenu une évidence que le fait-main était ce qui me correspondait le mieux. J'ai toujours créé pour moi-même puis avec le développement des DIY sur le net, je me suis mise à bloguer en 2010 pour partager entre autre mes coups de cœur créatifs et idées créatives. De premiers liens se sont tissés avec certaines créatrices, souvent isolées sur le net. J'ai donc eu envie de rassembler mes coups de cœur sur une marketplace pour donner une meilleure visibilité aux créatrices se sentant perdues sur Internet. J'ai tout de suite décidé de sélectionner les créateurs pour ne proposer que des articles de qualité et de bon goût.

Après 1 an de travail pour développer le site, Pitimana a été mis en ligne en juin 2013 ! L'union faisant la force, les créatrices se sont mobilisées pour en parler autour d'elles, et grâce à la communication de chacun, Pitimana n'a cessé de grossir,  tout en restant une plate-forme à taille humaine, mais reconnue dans le monde du fait-main.



2. En quoi ta plateforme se diffère-t-elle des autres ?


Pitimana est une plate-forme française gérée par une seule personne. Je reste donc très proche des créateurs et à l'écoute, je ne pense pas me tromper en écrivant que ce côté humain est très apprécié par les créateurs et les clients. L'autre force principale de Pitimana est la sélection de tous les créateurs, je me refuse de proposer des créations "bidouillées" ou de mauvaise qualité. L'objectif est d'avoir des clients satisfaits qui reviennent ! Les clients découvriront tous les jours des nouveautés sur Pitimana, parfois des exclusivités, des collections capsules, des créations uniques qu'ils ne retrouveront nul par ailleurs. 

Enfin, Pitimana est bien référencé sur le net et les réseaux sociaux.  Ses 4 années d’existence lui ont permis de s'imposer comme l'une des marketplace incontournables du fait main.

3. Compte tenu de l’actualité récente d’A Little Market, quels conseils donnerais tu aux vendeurs concernés par le transfert vers Etsy pour préserver leur business créatif  ?

Etsy est une belle plate-forme, la principale difficulté étant de rester visible parmi toute la masse de créations internationales. Cela peut-être une opportunité pour s'ouvrir à un autre marché que la France. Je conseillerai aux créateurs de tenter le transfert, voir comment cela se passe, mais ne pas hésiter non plus à tenter sa chance ailleurs, comme une autre market place plus frenchy comme sur Pitimana ;)

4. Quels conseils donnerais tu aux entrepreneuses créatives voulant rejoindre Pitimana ?

Je cherche toujours de nouvelles pépites créatives et fonctionne beaucoup au feeling. Pour rejoindre Pitimana, le plus important est de créer des articles de qualité, tendance, innovants, surtout pas du bricolage, ni de la copie. Et réaliser de jolies photos pour mettre ses articles en avant, c'est un point crucial également. La vente en ligne est très exigeante, un beau produit mal présenté ne se vendra jamais. Je suis la première cliente, si les photos de me donnent pas envie d'aller voir plus loin, cela ne sera pas concluant. Être créateur sur Pitimana, c'est faire partie d'une communauté motivée, engagée et sérieuse, alors n'hésitez pas à me contacter ! 


contact@pitimana. fr

jeudi 7 septembre 2017

Créer sa marque et breveter son concept

Jacqueline nous a contactées pour nous parler de son entreprise et de la marque qu'elle a crée avec sa mère. Née d'une expérience personnelle, son produit répond à un besoin sur le marché du linge de maison. Un domaine bien différent de celui dont nous avons l'habitude de parler ici sur ce blog. Et puis en creusant un peu sur son parcours, nous nous sommes rendues compte qu'il ressemblait fortement à ceux des nos lectrices. Et comme l'échange est toujours enrichissant, nous avons choisi de vous présenter cette entrepreneuses française qui a lancé sa marque de protection de couettes de lit : Neutralit. Un point important du développement de son entreprise : son produit est breveté ! Elle vous en parle et vous donne quelques conseils dans cette interview en trois questions :



1. Racontez-nous votre histoire, comment en êtes-vous arrivez à créer votre propre marque de linge de lit ? 

De nature observatrice et positive, j’imagine toujours plusieurs solutions pour une problématique. J’ai toujours rêvé de trouver la solution à un problème courant du quotidien en tant que femme ou en tant que maman. Des idées j’en ai notées beaucoup et celle-ci a répondu à une interrogation que j’ai vécue en tant que maman et le post apprentissage de la propreté du jeune enfant. Il arrive parfois qu’un événement perturbe les habitudes et l’assurance d’un jeune enfant pour moi ça été un déménagement et le changement d’école. Lorsque j’ai déménagé il avait 5 ans, nouvelle vie, nouvelle école c’était trop d’un coup, il a manifesté ce changement par une rechute de pipi au lit…. Comment faire sans couches culottes ?! Car il était inconcevable pour son épanouissement d’oser lui re-proposer la couche ! Solution alternative ?! Sans que l’enfant régresse Protégez le linge de lit difficile d’entretien et accompagner l’enfant en douceur durant cette période. Lorsque le linge de lit d’un enfant ou d’un adulte est mouillé, 2 programmes de lavages sont nécessaires (pyjama, housse de couette, couette, draps, taie d’oreiller, doudou etc…) avec un programme de lavage, vous pouvez prendre le risque de casser la courroie de l’appareil (250 euros réparations et 10 jours d’immobilisation, expérience vécue). Une couette sèche rentre dans la machine à laver mais n’a plus du tout le même poids une fois mouillée. Maman active, je n’avais pas le temps d’attendre que les 2 programmes de lavages finissent, les dépenses en eau et lessives étaient considérables (70 litres d’eau pour un cycle de lavage). Sans voiture les allers-retours au pressing ou Lavomatic très contraignants et couteux. En changeant son lit je me suis dit « tu protèges son oreiller, son matelas et il te manque une protection pour sa couette »…et voilà un produit qui manque à tous les parents, une housse de couette imperméable. Neutralit est née parmi une vingtaine de nom imaginés.

2. Quels obstacles avez-vous rencontrés et comment avez-vous su y faire face ? 

Lorsque j’ai décidé de franchir le pas et de créer mon entreprise, je me suis beaucoup documentée, informée, ai rencontré et visité les salons sur différents thèmes puis testé quelques réseaux professionnels de façon à mieux appréhender et connaitre mes capacités à porter et développer un projet innovant. Internet est une mine d’informations, j’ai croisé les différentes informations en tant que porteur de projet innovant, quelles sont les informations sur les obligations légales lorsque nous devons créer un site internet par exemple, un support de communication, la gestion financière et le développement commercial, les subventions ou les concours. On peut considérer un obstacle comme une information manquée, il est très important de s’informer sur tout ce qui gravite autour de la création avant de se lancer afin d’anticiper au mieux certains obstacles (minimiser certains risques) Prendre le temps de rencontrer les compétences nécessaires et surtout ne jamais perdre de vue les valeurs et les principes que chaque personne véhicule en elle. Garder à l’esprit l’image que l’on veut véhiculer et s’attacher solidement à celle-ci avec enthousiasme, confiance et persévérance. Le site de l’APCE est très complet pour connaitre les démarches notamment celle de l’idée à la création étape par étape. 

3. Vous avez fait breveter votre produit, pouvez-vous nous en dire plus sur les étapes à suivre et les erreurs à éviter afin d'aider les entrepreneuses qui nous lisent et ont aussi un produit à breveter ?

Avant que l’idée ne se concrétise, il faut s’informer, se renseigner sur l’éventuel existence du produit sur le marché. On peut avoir une idée mais celle-ci peut déjà exister au niveau national ou international. Une fois les recherches effectuées (parcourir les recherches sur les moteurs de recherches), si les résultats ne sont pas probants il est vivement conseillé de se rapprocher d’un conseiller à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) ou un cabinet agrée INPI. Avant de se rapprocher d’un conseiller à l’INPI, il est intéressant d’analyser un peu le genre de questions que l’on peut trouver sur les forums de la protection industrielle afin de bien préparer ses questions et avoir des réponses complètes. Le conseiller est à même de vous informer sur la brevetabilité de votre idée, si celle-ci est recevable alors il faut tenter l’aventure. Il est également important de vérifier la disponibilité du nom de marque et de le déposer également si celui-ci est disponible. J’ai connu des créateurs ayant créé l’univers de leur marque et acheter le nom de domaine pour leur site internet sans se renseigner et s’apercevoir ensuite que le nom n’était pas disponible ce qui pouvait avoir des conséquences très lourdes sur l’avenir de l’entreprise, notamment des poursuites judiciaires. La contrefaçon ou la copie est un délit qui est lourdement sanctionné en France. 

vendredi 18 août 2017

Fin des activités périscolaires : un manque à gagner pour les animatrices d'ateliers créatifs

Le nouveau président avait évoqué l'assouplissement de la réforme sur les rythmes scolaires. C'est désormais chose faire : chaque commune a désormais le choix de revenir à la semaine de 4 jours. Les avis sont partagés - comme il y a quatre ans - sur la question mais un nombre grandissant de villes et village font machine arrière à la grande déception des animatrices et animateurs d'ateliers pour lesquels ces heures hebdomadaires représentaient une source de revenus permanente. 

Devant cette réalité, il est important de réagir pour compenser la perte de chiffre d'affaires annoncées. Voici quelques conseils et idées pour vous aider à réagir et à planifier vos ateliers créatifs pour l' année scolaire 2017-2018 qui s'annonce :
  • Rapprochez-vous de votre mairie pour leur proposer de continuer à animer des ateliers créatifs en dehors des heures d'école (après la classe, le mercredi, le samedi ou encore pendant les vacances scolaires)
  • Vous constituez un statut associatif à plusieurs: permettant souvent un accès plus facile auprès des mairies et des communautés de communes aux salles qu'elles possèdent et gèrent pour accueillir vos ateliers
  • Dotez-vous d'un site et d'un blog (si vous n'en possédez pas encore) pour afficher en ligne vos services, vos progammes, vos tarifs...
  • Contactez des commerçants (points de vente ou restaurateurs) qui pourraient vous accueillir pour des animations ponctuelles dans leur locaux


Organiser des ateliers créatifs représente un travail logistique et de communication important. Trouver la bonne formule, celle qui correspondra le mieux à votre public et vous permettra de dégager un revenu vous convenant. Nous avons mis sur pied un programme de formation pour vous aider dans cette démarche : que vous vous lanciez ou que vous soyez déjà en activité, notre contenu en trois parties (Organiser - Communiquer - Transmettre) vous permettra d'acquérir les clés pour vous sentir à l'aise et prête.

Notre prochaine session de formation en ligne sur le sujet aura lieu début 2018, si vous souhaitez être informée des dates exactes pour vous inscrire et participer, il vous suffit de nous laisser votre email en rejoignant la liste d'attente : ici !

jeudi 10 août 2017

Créative Magazine - Conseils de pro

Dans le nouveau numéro du magazine national Créative, vous retrouvez cette fois nos conseils de pros destinés aux mamans entrepreneuses pour qui l'été n'est pas une période facile ! Tout concilier en période estivale peut s'avérer être un exercice encore plus difficile qu'en pleine année scolaire... pour profiter de vos vacances, de votre famille sans pour autant stresser sur le développement de votre activité, nous vous conseillons la lecture de notre article. 



Disponible en kiosque.